Tél: 01 73 63 82 28

Suivez-Nous sur :

News

Accueil  /  Articles   /  Rénovation du vestiaire en métal

Rénovation du vestiaire en métal

" Tout passe par le décapage! "

Bien que cette pièce soit déjà très belle en l’état, nous avons décidé de la retaper pour qu’elle retrouve son aspect d’origine, son état brut.

 

1ère étape : Décapage

Nous avons choisi de faire décaper ce meuble à l’acide. Il a été entièrement trempé dans un bain d’acide afin d’éliminer le vernis, la couche de peinture et les traces de colle…
La couleur d’origine du vestiaire a réapparu !

Pour plus de confort, nous avons rajouté une étagère dans la partie de milieu.

Compte tenu de la taille du meuble, le décapage à l’acide nous semblait plus approprié cependant nous aurions pu (comme fait sur d’autres meubles) le décaper de façon plus traditionnelle à l’aide d’une ponceuse et de papier de verre.

 

2ème étape : Protection

Nous avons décidé de laisser le meuble non protégé pensant quelques jours afin que des traces de corrosion (rouille) apparaissent et donnent un aspect vintage au vestiaire. Nous l’avons ensuite verni afin de stabiliser cette corrosion et éviter qu’elle ne se propage davantage.

Ronéo, précurseur de la déco industrielle
La société Neostyle a été créée en 1900, elle produisait des machines à reproduire des textes dactylographiés ; leur méthode était appelée la Roneotypie.

En 1907, création de l’entité française (société reprise par Jean Dupuis) qui décide de diversifier l’activité en produisant des meubles de bureau en bois (bois massif). Une gamme complète spécialisée dans l’aménagement de bureau est alors créée : table à tiroirs, chaises, bibliothèques…

Vers 1950, les entreprises doivent faire face au développement des normes de sécurité notamment les risques d’incendie. Pour pallier à ce problème, la société développe des meubles en métal.
Associée au boum du secteur tertiaire qui inclue l’administratif et l’archivage, la société lance ses matéreils de rangement notamment les casiers à clapets.
Leader dans le secteur, les meubles Roneo inondent les entreprises françaises notamment EDF ou Renault.

En 1970, la société est cédée au groupe anglais Vickers.

Témoignage

Lorsque nous sommes entrés chez Artiz, nous étions depuis 6 mois à la recherche d’une table basse pour notre salon. Sans succès. Dans cette petite boutique authentique nous avons trouvé une couple d’artisans passionnés de meubles et de déco. Il se trouve qu’aucune des tables basses en magasin ne convenaient, Ils ont alors écouté nos envies, nos divergences (eh oui nous n’étions pas vraiment d’accord avec Mme) et  nous ont aidé avec leurs questions et conseils à définir précisément notre besoin. Notre table basse a donc été réalisée dans leur atelier à partir de cagettes. En plus d’être esthétiquement très belle, elle est très pratique (multiples rangements, montée sur roulette et petite cachette…) et nous en sommes très satisfaits. Je ne compte plus les fois où nous répondons avec fierté à la question “j’adore votre table elle vient d’où?” Artiz les gars, Artiz